Outils PIA


Plan individualisé d'apprentissage au 1er degré secondaire ordinaire

Pour WBE, un plan individualisé d'apprentissage (PIA) est un ensemble de pistes pour améliorer les apprentissages d'un élève donné. Ces pistes peuvent concerner aussi bien la remédiation que la consolidation et le dépassement.


Pourquoi un PIA?

Le décret du 11 avril 2014 portant sur le 1er degré de l'enseignement secondaire élargit l'obligation d'établir un plan individualisé d'apprentissage à différentes catégories d’élèves. Cet élargissement touche, notamment, les élèves qui sont orientés vers la 2e année commune sans avoir acquis l'ensemble des compétences évaluées en fin de 1re.

 

Que dit la loi?

Selon le décret du 30 juin 2006 coordonné, relatif à l'organisation pédagogique du 1er degré de l'enseignement secondaire, le PIA fait partie du dossier scolaire de l'élève. Il consiste en:

- une énumération des objectifs à atteindre durant une période fixée par le Conseil de classe;

- la mention de cette période;

- la prévision des activités spécifiques de remédiation, de remise à niveau ou de structuration des acquis, de construction d'un projet scolaire;

- les modalités organisationnelles instaurées (adaptation de la grille-horaire pour des activités PIA et/ou 1 ou 2 heures supplémentaires de remédiation).

 

Le PIA doit prendre en compte, d'une part, les difficultés particulières d'apprentissage et, d'autre part, les besoins spécifiques des élèves issus de l'enseignement spécialisé ou en intégration. Le PIA doit permettre aux élèves de combler les lacunes constatées et les aider à s'approprier des stratégies d'apprentissage plus efficaces.

Pour plus de détails réglementaires et administratifs, cliquer ici.

Que doit contenir le PIA? Comment l’établir sans « main d’œuvre supplémentaire »? Comment le rendre utile pour tous ? Autant de questions que se pose le personnel enseignant et auxquelles WBE veut répondre.

Le PIA Erasmus

Le PIA Erasmus a été conçu dans le cadre d'un projet Erasmus+ 2017-2019 par un consortium d'établissements secondaires de WBE et le CAF. Il convient particulièrement bien aux élèves de la deuxième année supplémentaire au terme du 1er degré (2S). 

La boite à outils PIA

En 2015, WBE a créé une boite à outils PIA évolutive, destinée à s'étoffer dans les années à venir, grâce aux apports des conseillers pédagogiques, des groupes de travail gérés par le Service général de l'enseignement organisé par la Fédération Wallonie-Bruxelles et des équipes pédagogiques à l'œuvre  sur le terrain.

Questionnaire sur les activités mentales: préférences perceptives et évocatives en situation de rappel de mémorisation

 

A réaliser par les élèves

 

Non à  la discrimination, oui à l’individualisation

Comment éviter la catégorisation des élèves quand certains sont visés par un PIA et d’autres pas ? En effet, le décret du 11 avril 2014 vise des catégories spécifiques d’élèves.

La boite à outils PIA  évite cet écueil en se dotant d’une partie commune pour tous les élèves du premier degré. Une  partie spécifique sera ajoutée pour les élèves auxquels le Conseil de classe aura attribué un PIA.

Nous conseillons de demander à chaque élève de prévoir une partie « PIA » dans un de ses classeurs. La page de garde pourra être confectionnée par l'élève en début de 1re année.


Les deux parties de la boite à outils PIA

L'outil que nous proposons comporte deux volets : Stratégies et Engagements. 
L'idéal est de pouvoir placer l'outil sur une plateforme numérique. Ainsi toutes les personnes concernées y auront accès : élève, professeurs, parents, staff de direction. A défaut, on peut mettre les fichiers excel à disposition des élèves au cybermédia ou carrément au format papier.

 

La partie Stratégies (pour tous)

Habitudes mentales

Qu’est ce qu’un profil d’apprentissage ? Comment le mettre à jour ? Comment l’exploiter afin de renforcer l’apprentissage de l’élève ? WBE a mis en ligne son propre auto-questionnaire, dont l’objectif est de pouvoir mettre en lumière les « habitudes mentales » (auditives, visuelles ou les deux) d’un élève ainsi que les conseils pédagogiques permettant d’améliorer ces deux types de fonctionnement mental, pour accroitre ses performances. Le fonctionnement kinesthésique n'est pas abordé par ce questionnaire mais l'on peut trouver des tests qui en tiennent compte.

Selon Initiative-Formation Belgique ASBL, qui se base sur les travaux d'Antoine de la garanderie, il existe 5 gestes mentaux:

- faire attention,
- mémoriser,
- comprendre,
- réfléchir,
- imaginer.

Notre questionnaire, à destination des élèves,  porte sur les préférences perceptives et évocatives en situation de rappel de mémorisation et  est disponible sur le site www.wallonie-bruxelles-enseignement.be. Il peut être réalisé par tous les élèves dès le début de la 1re. Il peut être à nouveau proposé en 2e pour constater l’évolution des habitudes mentales. Le résultat du test peut être imprimé au départ du site pour figurer dans la partie PIA du classeur de chaque élève.

Les conclusions du questionnaire ne catégorisent toutefois pas les élèves. Elles donnent une indication sur les habitudes mentales au moment du testing (préférence pour les perceptions visuelles, préférence pour les perceptions auditives ou égale préférence pour les perceptions visuelles et les perceptions auditives, et il en va de même pour es évocations). Et surtout, elles se terminent par les mots "Il faut savoir qu'en travaillant à la fois le côté visuel et le côté auditif de tes activités mentales, tu augmenteras tes performances scolaires. Chacun est capable de s’améliorer, tous les jours!"

Conseils pour la classe, le travail à domicile et les évaluations

Ce sont des conseils visant à renforcer l'utilisation des deux types d'habitudes mentales pour devenir le plus performant possible. En début d'année, et chaque fois que l'occasion se
présente, il est intéressant de commenter ces conseils avec les élèves. Qu'il y ait ou non une plateforme numérique, ce document devrait pouvoir figurer dans la partie « PIA » du
classeur de chaque élève.

 

La partie Engagements (uniquement pour les élèves en difficulté)


Les disciplines concernées sont: français, mathématique, langue moderne 1 et formation scientifique (les 4 disciplines visées pour le moment par le CE1D).
Pour chacune de ces quatre disciplines, le tableur PIA_engagements.xls présente des compétences transversales susceptibles de devoir être améliorées par des élèves en difficulté. Les compétences sont différentes selon les disciplines et pour chaque compétence, des « mini-actions », réalisables en autonomie après avoir reçu les explications ad hoc, sont listées.

L'élève choisit de s'engager à mener à bien un certain nombre d'actions sur une période de 4 à 6 semaines (à déterminer par l'équipe pédagogique). Il est soutenu dans ce choix par son référent-PIA.

L’élève prend toutes les 4 à 6 semaines dans les disciplines ciblées par le Conseil de classe un ou deux engagement(s) (nombre à déterminer par l'équipe pédagogique) par rapport aux difficultés qu’il rencontre. Il prend donc la responsabilité de son plan d'apprentissage. Cette prise d’engagement se fait soit sur une plateforme numérique, soit au cybermédia dans un tableur excel que l’on imprimera ensuite pour chaque élève, soit encore sur papier en cochant les engagements.

Un engagement peut entre autres consister à travailler sur des fiches données par un membre de l'équipe pédagogique. Mais il y a d'autres engagements possibles. Le fichier excel en comprend quelques-uns, que l'équipe pédagogique peut bien évidemment modifier à sa guise. Les professeurs peuvent aussi ajouter d'autres engagements, et  on peut donner à l'élève la possibilité d'insérer un engagement de son invention.


Un PIA flexible et évolutif

Le volet Engagements présente une grande souplesse pour l'équipe pédagogique:

· l'équipe pédagogique peut ajouter ou modifier des engagements;

· l'équipe pédagogique peut également ajouter une ou plusieurs disciplines avec des engagements;

· l'élève a la possibilité d'insérer un engagement de son invention.

La remédiation structurelle

Pour les cours de mathématique, langue moderne et français, l'élève peut accomplir ses engagements pendant les séances de remédiation dite "structurelle". Cela permet d'organiser cesséances de manière individualisée. L'élève sait ce qu'il a à faire, le professeur de remédiation sert de coach et supervise le travail des élèves. Pour le cours de formation scientifique, il s'agit d'engagements à faire à la maison, après avoir reçu collectivement ou individuellement les explications adéquates.

La validation des engagements

Le tableur des engagements prévoit une colonne qui sera validée par un enseignant au choix de l'équipe pédagogique (professeur titulaire du cours, professeur de remédiation, professeur d'accompagnement, professeur de méthode de travail, etc.) avec commentaires, par exemple « L'élève a réalisé ses engagements dans les temps » ou « L'élève ne s'est pas présenté au rendez-vous pour faire évaluer la tenue de ses engagements ». Une plateforme numérique donne évidemment la plus grande transparence puisque toutes les personnes concernées par l'évolution d'un élève peuvent la suivre facilement.

 

Outils du professeur pour le PIA cognitif (OPPIACo)

En mathématique

Depuis avril 2016, l'OPPIACo-mathématique est en ligne sur le site de Wallonie-Bruxelles Enseignement, avec une série importante de fiches de remédiation avec corrigés, validées par le Service général.

Elles concernent principalement les compétences certifiées par le CE1D.

Les professeurs de mathématique sont invités à utiliser cet OPPIACo et à adresser leurs critiques constructives aux conseillers pédagogiques. de leur discipline.

Dans les autres branches

En construction