Coronavirus : WBE vous informe


Dernières actualités

Samedi 28 mars 2020

Lors du Conseil National de Sécurité (CNS) élargi aux Ministres-présidents de ce vendredi 27 mars, il a été décidé que les mesures prises préalablement seront prolongées de deux semaines, jusqu’au 19 avril. Cette décision pourrait être renouvelée de deux semaines, jusqu’au 3 mai. La situation est en tout état de cause évaluée en continu.

En ce qui concerne les écoles, et particulièrement leur fonctionnement pendant les vacances de Pâques  :

  • la règle de base reste le confinement et les écoles doivent pourvoir accueillir  les enfants dont les parents n’ont pas d’autres possibilité de garde que l’école, même durant cette période de « congé scolaire »;
  • si cela s’avère vraiment impossible, une autre forme de garderie peut être organisée, qui respecte les conditions suivantes :
    • Les enfants gardés ensemble jusqu’à présent devront continuer d’être pris en charge ensemble et ne pas être mélangés à d’autres enfants ;
    • Les enfants seront de préférence pris en charge par des personnes avec qui ils ont déjà eu des contacts dernièrement.

La Ministre Caroline Désir a fait paraître une circulaire reprenant les consignes pour les établissements en vue des vacances de printemps et concernant les voyages scolaires

Elle est accompagnée d'une annexe : Recommandations organisationnelles et sanitaires, d’hygiène et de nettoyage au sein des établissements scolaires et des accueils extrascolaires
dans le contexte d’épidémie du Covid-19
(27 mars 2020).

-> les consignes spécifiques WBE arrivent via les Préfets-Coordonnateurs et Directeurs-Coordonnateurs de zone.

Mardi 24 mars 2020

Suite au Comité de direction de WBE de ce mardi 24 mars 2020 matin, nous vous communiquons les  consignes à appliquer dans la gestion de vos établissements.

Les modalités d’organisation de l’accueil des élèves sont corrigées.

Dans les établissements d’enseignement qui ont plusieurs implantations,  dans les implantations secondaires (annexées), si aucune inscription n'a été enregistrée durant les 5 derniers jours et qu’aucun élève n’est présent la troisième heure de la matinée, l’implantation secondaire (annexe) peut être fermée pour autant que :

  • une signalétique claire renseigne un numéro de téléphone de contact décroché en permanence ;
  • un accueil soit garanti dans l’implantation principale selon les normes déjà communiquées.

Le préfet de zone et de directeur de zone, d’un commun accord, peuvent décider de fixer le lieu principal d’accueil dans le bâtiment le mieux équipé de l’école pour recevoir le public effectivement accueillis.

L’élève du primaire doit être accueilli dans un établissement primaire, l’élève du  secondaire doit être accueilli dans un établissement secondaire.

Cet aménagement est valable jusqu’à nouvel ordre.

Actions à prendre suite à cette modification

Outre la mise en œuvre du dispositif d’accueil des élèves, il est attendu de l’école l’organisation des services suivants :

En ce qui concerne les infrastructures :

  • Garantir l‘accès aux bâtiments aux entreprises prestataires de services et aux agents de du service général des infrastructures ;
  • Dans ce cadre, communiquer un numéro de téléphone de contact de la permanence de l’école à la Direction régionale des infrastructures, et garantir l’effectivité du rôle de garde des gestionnaires d’accès de l’école sur l’ensemble des implantations ;
  • Organiser une ronde hebdomadaire afin de s’assurer de la sécurité des locaux et se prémunir des actes de vandalisme.

En ce qui concerne la gestion des Personnels :

  • Garantir la permanence pour accueillir les élèves selon les directives communiquées antérieurement ;
  • L’équipe de Direction doit être disponible pour le service des désignations afin de préparer la rentrée scolaire (états des lieux) ;
  • Les commissions de zones qui peuvent être organisées à distance doivent être maintenues.
  • Pour rappel :
    • les prestations peuvent comprendre du service aux élèves et à l’école ;
    • l’ensemble du personnel est en activité de service selon son horaire normal, y compris quand il est à domicile. Il est donc rappelable en cas d’urgence ou pour des nécessités liées à l’accueil des élèves dans son établissement (le personnel est rappelable pour garantir cet accueil en cas d’absence de collègues) ;
    • garantir la permanence dans l’école éventuellement nécessaire pour contribuer à mettre des outils de support pour les activités à distance proposées aux élèves (expédition papier des cahiers des élèves et des corrigés éventuels, aménagement des horaires des permanences).

Chaque année, le comptage du 15 janvier sert à calculer vos dotations mais aussi à calculer les moyens financiers des Communauté française et flamande.

La crise du coronavirus a évidemment un impact direct sur le fonctionnement de cette procédure puisque, afin de garantir la sécurité des vérificateurs et du personnel administratif des établissements, les visites sur place sont désormais proscrites.

Une méthode différente va être mise en place cette année. Les vérifications seront effectuées à distance par voie électronique et téléphonique

 

Il sera demandé aux écoles de faire parvenir à l’administration des copies des registres de présence de janvier 2020 aux vérificateurs.

A ce sujet, une circulaire « Coronavirus : Consignes relatives à la vérification et au comptage – enseignement obligatoire » vient de paraître.

Nous vous demandons de bien vouloir réserver la plus absolue priorité à ce travail.

Pourquoi les écoles, CPMS, internats et homes d’accueil sont-ils ouverts et le personnel toujours en activité de service alors que les autorités fédérales recommandent de limiter les contacts et les déplacements ?

La décision des autorités fédérales est double :

  • d’une part continuer à faire fonctionner le pays sur base d’une liste de services essentiels qui doivent continuer à être ouvert ;
  • d’autre part limiter au maximum les déplacements et les contacts inutiles.

Les écoles, CPMS, internats et homes d’accueil sont repris dans les services essentiels qui doivent rester ouverts (cf. AR du 23 mars 2020 portant sur les mesures urgentes pour limiter la propagation du coronavirus COVID-19).

Les membres du personnel de ces établissements sont donc tous en activité de service.

Dans l’enseignement obligatoire, internats et homes d’accueil, la mission confiée aux établissements est l’accueil physique des enfants qui ne peuvent être gardés chez eux.

Comme simultanément il faut limiter au maximum les déplacements et les contacts, une tournante des prestations a été mise en place au sein de chaque établissement pour éviter de faire venir du personnel qui n’aurait pas de travail en lien avec l’accueil des élèves sur place ou pas de travail urgent et/ou indispensable (pour le PAPO).

Le chômage temporaire pour cause de force majeure est prévu pour aider les employeurs dont, notamment, les recettes financières sont en chute libre et ne permettent plus de garantir le paiement de leur personnel.

Ce chômage est par ailleurs prévu pour le personnel contractuel.

En ce qui concerne le personnel administratif et ouvrier au sein des établissements de WBE :

  • Pour le personnel sous statut (temporaire et définitif) : le statut de 2004 ne prévoit pas de chômage temporaire, le personnel continue donc à être payé normalement ;
  • Pour le personnel contractuel (plan Activa, soutien aux directions, …) : les dotations et subsides prévus pour ces emplois continuent à être payés aux écoles, il n’y a donc pas de raison de mettre ce personnel en chômage technique pour cause de force majeure.

Par ailleurs, tout comme les autres membres du personnel, s'ils sont à domicile dans le cadre de la répartition du travail organisé par les chefs d'établissement, ils sont en activité de service et gardent donc leur rémunération normale. Ils sont rappelables en cas d'urgence ou de travail absolument indispensable.

Pouvez-vous veiller à ce que votre comptable tienne à jour la comptabilité de l’école et que les transmissions hebdomadaires prévues soient bien réalisées ?

La période actuelle est un excellent moment pour récupérer en télétravail le retard éventuel dans la gestion administrative et comptable de l’établissement.

  1. Prévenir le préfet coordinateur de zone et Claude Dogot (claude.dogot(at)cfwb.be)
  2. Dans pareil cas et à l’heure actuelle, le Pouvoir Organisateur WBE vous demande de désigner officiellement une personne de confiance dans l’établissement au vu de votre absence sous CM.

Dans la lutte contre le Coronavirus, cette personne aura en charge l’organisation concrète des mesures applicables à l’établissement conformément aux mesures prises par le Fédéral et par le Pouvoir Organisateur WBE et si d’autres mesures complémentaires sont arrêtées.

Cette personne agira en concertation avec vous. Le courrier électronique doit permettre un contact maintenu et officialisé.

Il est impératif que l’ensemble du personnel de l’établissement dispose de toutes les informations utiles concernant cette personne de confiance.

Le DCZ soutiendra la mise en place de ce système tout en restant disponible pour l’ensemble de ses zones.

Au fil des actualités

Jeudi 19/03/2020

Vu le faible nombre d’élèves qui, au fil de la semaine, se sont présentés dans les établissements, le dispositif peut être assoupli pour les chefs d'établissement de WBE.

  • Le chef d’établissement, dans l’organisation des permanences, peut être remplacé par un membre du personnel. Il doit néanmoins rester joignable en permanence par les MDP présents dans l’établissement
  • Ce jeudi et ce vendredi, s’il n’y a aucun élève dans l’établissement, le dispositif de permanence peut être levé dès la première heure de l’après-midi si aucun élève ne s’est présenté, pour autant qu’une signalétique claire communique un numéro de téléphone sur la porte de l’école et que celui-ci soit dévié sur le portable d’un membre du personnel.

Mardi 17/03/2020 17h

De nouvelles informations sont parvenues via une circulaire de Madame la Ministre Caroline Désir. 

Elles viennent compléter les directives de la circulaire du 13 mars 2020. 

L’adresse info.coronavirus(at)w-b-e.be reste à votre disposition pour toute demande d’éclaircissement complémentaire.

Nous vous remercions chaleureusement pour votre grand investissement et le sens des responsabilités dont vous faites preuve dans la gestion de la crise que nous traversons actuellement.


Questions-réponses tous azimuts

Les délais officiels sont suspendus (une circulaire va arriver). S’il est possible de continuer le travail, profitez de ce délai supplémentaire pour continuer à avancer.

Pour autant que les réunions puissent se tenir – même à distance – ces réunions continuent à avoir lieu.

  1. Prévenir le préfet coordinateur de zone et Claude Dogot (claude.dogot(at)cfwb.be)
  2. Dans pareil cas et à l’heure actuelle, le Pouvoir Organisateur WBE vous demande de désigner officiellement une personne de confiance dans l’établissement au vu de votre absence sous CM.

Dans la lutte contre le Coronavirus, cette personne aura en charge l’organisation concrète des mesures applicables à l’établissement conformément aux mesures prises par le Fédéral et par le Pouvoir Organisateur WBE et si d’autres mesures complémentaires sont arrêtées.

Cette personne agira en concertation avec vous. Le courrier électronique doit permettre un contact maintenu et officialisé.

Il est impératif que l’ensemble du personnel de l’établissement dispose de toutes les informations utiles concernant cette personne de confiance.

Le DCZ soutiendra la mise en place de ce système tout en restant disponible pour l’ensemble de ses zones.

Les différentes formations prévues sont annulées ou reportées après le 3 avril.

Nous vous invitons à consulter la circulaire spécifique qui est sortie ce 13 mars.